A propos

Augustin, peux-tu nous dire un peu qui tu es ?

Je suis un passionné de glisse sous toutes ses formes.
Né à Annecy, le 2 janvier 1999, j’ai commencé le ski à l’âge de 4 ans au Ski Club d’Annecy et déjà je recherchais les bosses pour sauter. A sept ans j’ai commencé la compétition en ski alpin au sein du Club Annecy Semnoz, mais tous mes temps libres je les passais sur le snowpark pour sauter les bosses !

Comme j’ai toujours préféré les sensations fortes, en 6ème, j’ai intégré la section Ski Freestyle, au Ski Club du Grand Bornand.

En 2015, grâce à mes résultats, la Fédération Française de Ski m’a intégré en Pôle Espoir, dans une classe SHN (Section Haut Niveau). Ceci me permet d’avoir un entraînement physique régulier de 10 heures/semaine et d’être libéré l’hiver, pour m’entraîner tous les jours en ski et participer à toutes les compétitions en France et à l’étranger. Dès l’âge de 8 ans, j’ai fait du wakeboard sur le lac d’Annecy une heure ou deux par saison, en loisirs. En 2013,  j’ai essayé le wakesurf et j’ai adoré !

Qu’est-ce que tu aimes dans le wakesurf ?

Ce que j’aime c’est une sensation de glisse beaucoup plus forte que dans les autres sports de glisse, on fait des tricks comme en skate, mais sur l’eau. Faisant du skate depuis tout petit, j’ai tout de suite accroché.
En wakesurf, il n’y a pas de prise de risque, il y a une grande sensation de liberté et une infinité de tricks à faire. L’ambiance en compétition est super cool entre les riders. Tout le monde se connaît car c’est une petite communauté, l’ambiance est chaleureuse et familiale.

Comment es-tu venu à la compétition ?

Un peu malgré moi ! On m’a encouragé à participer à la compétition de wakesurf à Talloires en 2013, on m’a prêté la planche sur laquelle je ridais et j’ai été 1er junior à la King of the lake.
L’année suivante idem, j’ai encore gagné la Surf the Lake en junior, aillant fais un très bon run pour mon age , j’ai été repéré par Alain de Black Revolt (Marque de wakesurf français) qui m’a proposé de me sponsoriser en me faisant faire une planche de wakesurf sur mesure.

Puis ça s’est enchainé. Alain m’a dit de m’inscrire en catégorie « amateur men skim  » et non plus junior. En 2015, à 16 ans,  j’ai fait une 2ème place au GVA Wakesurf Tour en Suisse et j’ai encore gagné la Surf the Lake à Talloires. Cela m’a automatiquement qualifié pour faire les championnats du monde en Arizona où j’ai fini 11ème en 2015.

Après ton titre de champion du monde, quel bilan tires-tu de ta saison 2016 ?

Cette saison a été incroyable ! Mes parents m’ont permis d’augmenter les heures d’entraînements et les participations aux compétitions.
J’ai commencé en mai au Fise à Montpellier, puis à Vienne en Autriche en juillet, Genève en août.
En Floride, suite au coaching chez LTS, j’ai gagné les championnats USA et j’ai été surpris d’arriver à ce niveau.

En rentrant j’ai aussi gagné les championnats d’Europe à Talloires.
En partant aux championnats du monde, j’avais une grosse pression.
Quand j’ai gagné, j’étais vraiment heureux car j’étais le premier français à remporter un titre de champion du monde de wakesurf.